banniere_airservice_mini.jpg

Le Dauphin est un hélicoptère très réussi qui connaît encore aujourd'hui, au début du XXIème siècle des développements alors que le premier vol de la version Dauphin I remonte à 1972.

79.Conçu par l'Aerospatiale pour remplacer l'Alouette III, il ressemble dans sa version d'origine SA 360, construite à 36 exemplaires, à une grosse Gazelle . Un seul prototype militarisé, le SA 361 H fut construit pour l'Armée de Terre française. Ci dessus cette machine lors d'essais en 1983 pour évaluer le viseur Vénus.

80. Ci dessus, une évolution le SA 365 C Dauphin II version développée à partir de 1978 (et sur laquelle mon père fut instructeur dans les années 80). Elle se présente généralement avec ses patins et est capable de voler à 310 km/h de VNE. Ici une machine d'Héli-Union à l'Héliport de Paris en 2003.

81. Le Dauphin II accoucha lui même d'une version SA 365 F Dauphin II pour l' aéronavale, développée en 1979. Ci dessus une machine de l'aéronavale française au Bouget en 1989 (quasi identique aux appareils saoudiens avec un radar les faisant ressembler à des requins marteau). Elle connue aussi une version SA 366 (alias HH-65) fabriquée sous licence à 96 exemplaires aux USA pour les Cost Guard. La F est proche de la version N qui rencontra par la suite un grand succès sur le marché civil ; version qui évolua en N1, N2, N3, N4 puis fut renommée en 1997 "EC 155" par Eurocopter. La version N est fabriquée sous licence en Chine Populaire par Harbin sous le nom de Z9.

82. Le Dauphin 2 a connu une très performante version militaire multi-rôle appelée AS 565 Panther (connue dans les meetings pour ses loopings) que seuls les brésiliens achetèrent (ci dessus zoom possible) ). Toujours en 1989, un "DGV" Dauphin Grande Vitesse" battu le record du monde de vitesse au niveau de la mer pour un hélico "classique" c'est à dire 371 km/h.