banniere_airservice_mini.jpg

Bienvenue sur le site Airservice.org

Ce site Internet, dont les pages sont ouvertes depuis fin 1999 à travers le portail Batfredland (longtemps hébergé chez Free), est dédié à ma passion de l’aviation en complément de cinematographe.org sur le cinéma.

En premier lieu, je ne pouvais réaliser un site dédié à l'aviation sans rendre hommage à la carrière de pilote hélicoptère de mon père, décédé en service aérien.
Mon enfance, dans les années 1970-1980, a été baignée d'aviation d’autant que j'ai eu la chance de voler régulièrement avec lui dans des conditions et des sites exceptionnels. Sa pratique de l'aéromodélisme avec de superbes semi-maquettes d'avions de la Seconde Guerre mondiale m'a également profondément marqué.


Ci dessus, mon premier contact avec l’hélicoptère, une Alouette 2 de l'ALAT

Au début des années 1990, j'ai eu l'occasion de faire un peu d'avion et de passer une licence ULM multiaxes puis, pour diverses raisons, j'ai fait une parenthèse d'une douzaine d'années.
Cette période a cependant été riche en simulation de vols, en lectures ou la rédaction de pages web comme mon hommage au Groupe chasse "Ile de France" des Forces Aériennes Françaises libres ou mon encyclopédie sur les avions de la Luftwaffe entre 1943 et 1945.
Avec la mise à jour de ce site fin 2014, sachant que de nombreuses autres publications, bien plus complètes, sont maintenant accessibles, j'ai décidé de réorienter ces pages sous l'angle de la production industrielle lors de la seconde guerre mondiale avec un focus sur les forces françaises et allemandes.


Spitfire Mk IX en service, du 4 juillet au 31 aout 1944, au sein du n°340 Squadron Ile de France alors qu'il était piloté par Yvan Porchon.
(DR)

A partir de 2006, j'ai été timidement amené à me réinvestir dans le domaine aéronautique via un petit essai commercial (mort-né) dans le domaine du drone pour la prise de vues aériennes et un agrément de collaborateur bénévole du service public, précédant mon entrée dans la réserve citoyenne de l'Armée de l'Air.
Par la suite, j'ai eu l'occasion de re-voler un peu en hélicoptère (grâce à une rencontre via ce site) et faire des vols de « réadaptations » en ULM et, finalement, me remettre à l'aéromodélisme (comme sur la bannière du site). Cependant, mon intérêt pour le sujet reste vif et j'ai décidé de consacrer une page du site au développement des aéronefs électriques et, en particulier, de l'ULM.


Ci dessus, un ULM Renegade Spirit que j'ai eu la chance d'essayer en 2009

A la croisée de mes deux passions, j'ai ouvert fin 2011 une page Youtube où j'ai mis en ligne sur ma Web-Tv une playlist avec des extraits de mes films d'archives sur l’aviation (du 8 au 35mm) et me suis engagé au niveau associatif auprès d'Anciens aérodromes via la création en 2012 d'une Web-Tv pour l'association et de même pour la Web-Tv de l'ANORAA fin 2015 en marge d'articles dans Azur et or.


Reconstitution à Stow Maries Aerodrome dans l'Essex d'un terrain d'aviation de la 1ère Guerre Mondiale en 2014.

Fin 2014, j'ai d'ailleurs été amené à projeter des films en 16mm des fonds partenaires de l’Atelier du 7ème Art pour la Médiathèque du Service Technique (le STAC) de la Direction Générale de l'Aviation Civile puis obtenir une mission d'indexation sur leur fonds en 2015 et, ce faisant, réussissant, bien qu'à un niveau encore modeste, à réunir mes deux passions sur le plan professionnel. Mi 2016, cette activité redémarre pour la Commission mémoire de l'Aviation civile à partir du fonds du STAC mais également celui de ma collection personnelle de films en support argentique dns le cadre de l'Atelier du 7ème Art.


Photogramme d'un film 16mm sur le Mirage IV invisible pour le grand public

Toujours dans le domaine des archives, que cela soit à un niveau iconographique ou filmique, je milite de plus en plus, en tant que professionnel et comme simple citoyen, pour le respect et même le développement de la notion de « domaine public » en France.
En effet, j'ai été témoin d'excès en matière de « marchandisation » (y compris par des établissements publics) qui ont des conséquences historiographiques graves pour la France (spécialement à propos des deux guerres mondiales au sujet de l'aviation).
Il faut tenter de corriger cela en faisant du lobbying, y compris de l’intérieur, pour un partage plus libre de la connaissance, en passant, si besoin, par la mise en place d'un « copyfraud » lorsqu'il y a abus [ce travail semble d'ailleurs fonctionner avec une navette parlementaire en ce sens en cours mi 2016]. La comparaison avec les États-Unis où les prises de vues d'un agent fédéral (ou d'un militaire) sont rapidement accessibles à tous, est un modèle qu'il ne faut pas combattre mais reproduire chez nous ! J'ai d'ailleurs choisi d'illustrer certains textes sur la Seconde Guerre Mondiale avec des photos américaines ou en hyperliens vers l'Imperial War Museum britannique.


Capture d'écran d'un Lockheed P-38 Lightning sous War Thunder

Par extension, pour ces mêmes raisons historiographiques et "d'influence", j'ai ouvert une rubrique dans la partie sur la Seconde Guerre Mondiale dans les airs pour promouvoir, dans le monde virtuel des jeux de simulation en ligne, comme War Thunder, la présence d'un « French Tree » pour, de façon générale, passer le relais de nos cocardes et de la passion de voler.


Batfred alias Frédéric Rolland et sa fille tentent un envol

Naturellement, vous pouvez accéder à une page avec une centaine de liens et des photos diverses. Je participe, par ailleurs, à l'iconographie de quelques sites externes comme Alat.fr ou le flicker anciens-aerodromes.

Bonne visite.

Frédéric Rolland (webmestre du site)